ANONYME Poème satirique royaliste antinapoléonien... - Lot 141 - Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés

Lot 141
Aller au lot
Estimation :
150 - 200 EUR
ANONYME Poème satirique royaliste antinapoléonien... - Lot 141 - Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés
ANONYME Poème satirique royaliste antinapoléonien chanté sur l’air de la béquille du père Barnaba. Manuscrit autographe S.l.n.d., c.1815. 4 p. in-8 à l’encre noire sur bifeuillet de papier vergé. “Il est aisé ma foy de voir la différence d’être au pouvoir d’un Roi ou d’une vile engeance un règne de clémence vaut mieux que la terreur vive le Roi de France au diable l’empereur peut-être on eut mieux fait usant de représailles de passer au gibet toute dette canaille mais si Louis ne pense comme l’usurpateur vive le Roi de France au diable l’empereur Sur un trône Royal Louis siège en famille le sceptre impérial n'était qu’une béquille fruit de l’extravagance prophète du malheur vive le Roi Maudit soient les coquins un décret sanguinaire voté par d’assassins fit périr notre père le ciel crie vengeance ce crime fait horreur Vive le Roy Reproche moins fondé Sur l’empereur coupable Mais, prince de Condé tu l’en crois bien capable car c’est de sa puissance que coule ton malheur Vive le Roy Un fait extravagant de Lélbe est sa sortie c’est le trait d’un Brigan une friponerie c’est être, en dechance menteur et ravageur Vive le Roi Quand tous les potentats qui règnent sur la terre une Sainte alliance ils firent de bon cœur et du sol de la France chasserent le voleur”
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue